CalendrierGalerieAccueilPortailRechercherMembresFAQConnexionGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 sagesse indienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wolfen
Mme Woolite du forum


Féminin Nombre de messages : 3907
Age : 117
Localisation : dans les bois de la montagne ardéchoise
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 10:58

COPIE/COLLE

En hommage
au peuple
Amérindien

SITTING BULL


«Voyez Mes frères, le printemps est venu ; la terre a reçu l'étreinte du soleil,
et nous verrons bientôt les fruits de cet amour!
Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie.
C'est à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre existence ;
c'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux,
le même droit qu'à nous d'habiter cette terre.
Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à
une autre race, petite faible quand nos pères l'on rencontrée
pour la première fois, mais aujourd'hui grande et arrogante.
Assez étrangement, ils ont dans l'idée de cultiver le sol et l'amour
de posséder est chez eux une maladie.
Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser
mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et
les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent.
Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propres usages
et se barricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent
avec leurs constructions et leurs ordures.
Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort
de son lit et détruit tout sur son passage.
Nous ne pouvons vivre côte à côte.»
Discours prononcé en 1875


BLACK-ELK


«La deuxième paix est celle qui se crée entre
deux individus, la troisième est celle qui
soude deux nations.
Mais au-dessus de tout cela il vous faut
comprendre que la paix ne sera pas possible
entre les nations tant qu'on ne sera pas
convaincu que la véritable paix
- comme je l'ai souvent dit -
se trouve au coeur même de l'âme humaine.»

CHEF JOSEPH

«Tous les hommes ont été créés
par le même Esprit Divin.
Nous sommes tous frères.
Notre terre est la mère de tous les êtres humains,
et tous devraient bénéficier de ses bienfaits
de manière égale.
Je sais que nous autres, Indiens, devons changer...
Nous voulons seulement avoir les mêmes droits que
les autres hommes, nous voulons être comme faisant
partie de l'humanité.
Et lorsque l'Indien sera traité par l'homme blanc
comme tout autre être humain, alors nous ne
connaîtrons plus la guerre.
Nous aimerions être les enfants d'une même et seule
famille sous un seul et unique ciel entouré du même
pays, et nous prions pour que cela advienne.»

CHEF SEATTLE

Comment peut-on acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre;
cette idée nous semble étrange;
la fraîcheur de l'air et le scintillement de l'eau ne nous
appartiennent pas.
Comment pouvez-vous nous les acheter ?
Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple,
chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse,
chaque brume dans les bois sombres, chaque clairière ou chaque
insecte bourdonnant est sanctifié dans la mémoire
et l'expérience de mon peuple;
la sève qui court à travers les arbre
charrie les souvenirs de l'homme rouge.
Nous faisons partie de la terre, et elle fait partie de nous.
Les fleurs parfumées sont nos soeurs; le cerf, le cheval, le grand
aigle, ceux-là sont nos frères.
Les crêtes rocheuses, les sucs de la prairie, la chaleur du corps du
cheval sauvage et l'homme,
tout cela appartient à une même famille.
L'eau étincelante qui court dans les torrents et les rivières,
n'est pas que de l'eau mais le sang de nos ancêtres.
Si nous vous vendons notre terre, vous devrez vous souvenir qu'elle
est sacrée et que chaque reflet dans l'eau limpide des lacs
parle des évènements et des traditions qui ont marqués
la vie de mon peuple.
Le murmure de l'eau, c'est la voix du père de mon père.
Les rivières sont nos soeurs, elles étanchent notre soif,
elles portent nos canoës, et nourrissent nos enfants.
Si nous vous vendons notre terre, il faudra vous en souvenir;
et il faudra apprendre a vos enfants que les rivières sont nos soeurs
et les vôtres, et désormais vous devrez donner aux rivières
la tendresse qu'on accorde à toutes soeurs.

Dans les villes de l'Homme Blanc il n'y a pas de coin tranquille,
nulle part on ne peut y écouter bruire les feuillages du printemps
ou le froissement d'ailes des insectes, mais peut-être est-ce pour
cela que je suis un sauvage et ne comprend pas.
Le fracas me semble insulter mes oreilles,
et qu'y a t'il dans la vie d'un homme,
s'il ne peut écouter le cri solitaire d'un engoulevent ou les
discussions des grenouilles autour d'un étang, la nuit ?
Je suis un Homme Rouge et je ne comprend pas ;
l'indien préfère le bruit subtil du vent qui ride la surface d'un étang
et l'odeur du vent, purifié par la pluie de midi ou
parfumé par le pin pignon.
L'air, l'air est précieux à l'Homme Rouge, parce qu'il sait que toute
chose partage le même souffle; la bête, l'arbre et l'homme.
Ils partagent tous le même souffle.

TAGANTA MANI


Nous étions un peuple sans lois, mais nous étions en très bons
termes avec Le Grand Esprit, créateur et maître de toute chose.
Vous présumiez que nous étions des sauvages.
Vous ne compreniez pas nos prières.
Vous n'essayiez pas de les comprendre.
Lorsque nous chantions nos louanges au soleil, à la lune ou au vent,
vous nous traitiez d'idolâtres.
Sans comprendre, vous nous avez condamnés comme des âmes
perdues, simplement parce que notre religion
était différente de la vôtre.
Nous voyions la main du Grand Esprit dans presque tout :
le soleil, la lune, les arbres, le vent et les montagnes,
parfois nous l'approchions par leur intermédiaire.
Etait-ce si mal?
je pense que nous croyons sincèrement en l'Etre suprême :
d'une foi plus forte que celle de bien des Blancs
qui nous ont traités de païens...
Les indiens vivant près de la nature et du Maître de la nature
ne vivent pas dans l'obscurité.
Saviez-vous que les arbres parlent? Ils le font pourtant!
Ils se parlent entre eux et ils vous parleront si vous écoutez.
L'ennui avec les Blancs, c'est qu'ils n'écoutent pas!
Ils n'ont jamais écouté les Indiens, aussi je suppose
qu'ils n'écouteront pas les autres voix de la nature.
Pourtant, les arbres m'ont beaucoup appris :
tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux,
tantôt sur le Grand Esprit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 11:07

scratch tu nous ressers le mythe du bon sauvage scratch
Revenir en haut Aller en bas
wolfen
Mme Woolite du forum


Féminin Nombre de messages : 3907
Age : 117
Localisation : dans les bois de la montagne ardéchoise
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 11:35

des fois ça me prend aux tripes je ne sais aps pourquoi alors me reviennent des textes que j'ai sauvegardé et qui me calment quand je les relis...et je pense que l'on a tous ici le même regard sur une certaine liberté...c'est pour celà que l'on roule harley.
enfin moi ça le fait .
désolé si j'ai embété quelqun...
chepas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 11:42

non, tu n'embêtes pas Mr. Green

mais je suis toujours surpris par cette sagesse qui n'a pas su canaliser la sauvagerie de leurs propres peuples et donner une réponse plus appropriée au "barabares" blancs venus coloniser... scratch
Revenir en haut Aller en bas
wolfen
Mme Woolite du forum


Féminin Nombre de messages : 3907
Age : 117
Localisation : dans les bois de la montagne ardéchoise
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 12:06

Mungupikipiki a écrit:

mais je suis toujours surpris par cette sagesse qui n'a pas su canaliser la sauvagerie de leurs propres peuples
parce que tu les as trouvé sauvages entre eux? les luttes pour les territoires ont toujours existé mais dans le respect des rêgles voulus par les indiens, même si le coté "sanglant" te surprend. même si entre eux ils se faisaient souvent la guerre, ils ont toujours respecté le sol qui les a fait naitre.
c'est pour celà à mon avis qu'ils se sont laissé envahir car ne trouvant pas de réponses rapides à leurs questions sur "cet homme blanc qui saccage sans respect"...
pendant que le sage pensait, le barbare progressait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com/
gégé
Traficoteur d'images du forum


Masculin Nombre de messages : 7242
Age : 67
Localisation : 54 nancy
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 13:16

ayant eu la chance d'en cotoyer quelques un de différentes tribus, je suis un peu moins naïf quand à leur sagesse ! celle ci étant assez "modulaire" suivant les circonstances !!
Quand à leurs rapports avec la terre mère, ils pourraient être effectivement les pionniers de l'écologie..................................quand cela les arrange !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filles-black.com/filles-black/photo.php?gal=5&pic
arno
fait partie des meubles


Masculin Nombre de messages : 61
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Sam 29 Déc 2007 - 22:37

Tiens ça m'a donné envie de mettre ici texte que j'aime beaucoup, tiré du discours d'adieu du général Mac Arthur. (merci de le virer si cela dérange car pas de rapport avec le sujet initial)

RESTER JEUNE de Douglas Mac Arthur

...
La jeunesse n'est pas une période de la vie,
elle est un état d'esprit, un effet de la volonté,
une qualité de l'imagination,
une intensité émotive,
une victoire du courage sur la timidité,
du goût de l'aventure sur l'amour du confort.
On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années : on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau; renoncer à son idéal ride l'âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.
Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.
Il demande, comme l'enfant insatiable : Et après ?
Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.
Vous êtes aussi jeune que votre foi.
Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même.
Aussi jeune que votre espoir.
Aussi vieux que votre abattement.
Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.
Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.
Si un jour, votre coeur est mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biker07
Quintessence du forum


Masculin Nombre de messages : 3195
Age : 67
Localisation : ardeche
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Dim 30 Déc 2007 - 9:10

Bon , Bin, avec tout-ça, sa donne soif.


hic1 hic5 beer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deuxcvchapias.skyblog.com
wolfen
Mme Woolite du forum


Féminin Nombre de messages : 3907
Age : 117
Localisation : dans les bois de la montagne ardéchoise
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Dim 30 Déc 2007 - 9:53

arno a écrit:
Tiens ça m'a donné envie de mettre ici texte que j'aime beaucoup, tiré du discours d'adieu du général Mac Arthur. (merci de le virer si cela dérange car pas de rapport avec le sujet initial)

RESTER JEUNE de Douglas Mac Arthur

...
La jeunesse n'est pas une période de la vie,
elle est un état d'esprit, un effet de la volonté,
une qualité de l'imagination,
une intensité émotive,
une victoire du courage sur la timidité,
du goût de l'aventure sur l'amour du confort.
On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années : on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau; renoncer à son idéal ride l'âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.
Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.
Il demande, comme l'enfant insatiable : Et après ?
Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.
Vous êtes aussi jeune que votre foi.
Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même.
Aussi jeune que votre espoir.
Aussi vieux que votre abattement.
Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.
Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.
Si un jour, votre coeur est mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard

très bo texte mais là tu prêches une convertie!!! (fo pas le dire mais je suis une jeune vieille immortelle!!!!)
Biker07 attends moi j'arriiiiiiiiive!

hic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sagesse indienne.   Aujourd'hui à 20:38

Revenir en haut Aller en bas
 
sagesse indienne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Tata Motors à 1500 euros (voiture indienne)
» coéquipier pour indienne région propriano
» A la file indienne
» LEGENDE INDIENNE PIEGAN
» L'indienne....CR du 6-6-11 Video

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRASSE :: Général-
Sauter vers: